Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

Le biofeedback

Pour réguler les problèmes d'incontinence, il existe de multiples solutions. A la fois médicamenteuse, mais parfois également grâce à des exercices de tonifications musculaires.

La rééducation périnéale sert à cela : redonner aux muscles la force qu'ils ont eu, ou qu'ils sont censé avoir.

Aujourd'hui nous allons vous parler d'une technique qui consiste à aider les patients dans cette quête : le biofeedback.

Qu'est-ce que le biofeedback ?

Sous ce nom légèrement barbare se cache une méthode de plus en plus utilisée pour la rééducation périnéale. De nombreux patients atteints d'incontinence sont concernés par le biofeedback. Les exercices proposés permettent une prise de conscience de certains mécanismes naturels.

Par la suite, les patients sont naturellement amenés à contrôler les organes concernés, de plus en plus aisément. Ainsi, l'incontinence est de moins en moins importante, ce qui soulage efficacement les patients.

Comment fonctionne le biofeedback ?

Grâce à l'utilisation de sondes vaginales et rectales, ainsi que des électrodes posées sur le ventre, un moniteur retranscrit immédiatement les pressions exercées lors des différents exercices. Ainsi, tous les muscles pelviens nécessaires à la continence sont évalués. Les nombreuses données obtenues permettent alors d'évaluer quelles zones doivent être plus ou moins travaillées.

Les patients atteints d'incontinence peuvent comprendre directement quels sont les muscles engagés dans cette étape physiologique. En fonction des patients, les exercices seront adaptés pour permettre de gérer l'incontinence dans les activités quotidiennes (marche, montée d'escalier, station debout longue,...).

De plus, cela permet aux patients de contracter et relâcher les muscles sans pour autant augmenter la pression intra-abdominale ou vésicale.

Le biofeedback est-il efficace sur toutes les incontinences ?

Il existe en effet plusieurs stades d'incontinence selon les personnes. L'incontinence peut se déclencher lors d'un effort, tel que la toux, le rire ou le sport. Elle peut également se produire à tout moment, sans effort particulier. C'est ce que l'on appelle l'incontinence par impériosité chez l'homme et la femme.

L'envie d'uriner est alors intempestive. Le biofeedback est conseillé dans ces domaines. En effet, cela va permettre de prendre conscience des muscles pelviens, puis de les renforcer. Le biofeedback permet également de contracter volontairement et de verrouiller la vessie pendant un effort.

Des exercices adaptés à chaque situation font également partie du biofeedback. Le patient fait partie intégrante de cette méthode puisqu'il est directement impliqué dans l'apprentissage de nouveaux réflexes musculaires.

D'autres articles sur la rééducation périnéale

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires