Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

Les causes de l'incontinence anale

L'incontinence anale est l'émission involontaire de gaz, voire de selles liquides ou solides. C'est un trouble encore très tabou dans notre société, et en expliquer les causes peut en partie servir à le décomplexer, car contrairement à ce que l'on pourrait croire, c'est assez répandue avec 11% des adultes concernés.

Les causes liées aux événements de la vie

L'âge n'est pas une cause pertinente de l'incontinence anale. Il existe un amalgame très répandu tel que l'incontinence anale survient lorsque l'on atteint un certain âge. Et pourtant, contrairement aux idées reçues, cette maladie ne touche pas que les personnes âgées ! Hommes et femmes de tout âge peuvent rencontrer ces troubles digestifs. Il existe de plus, une part plus forte pour les femmes : 13% sont touchées contre 9% chez les hommes.

Cette différence entre les sexes s'expliquerait essentiellement par les événements de la vie d'une femme, comme les accouchements et la survenance de la ménopause. Ce sont des modifications corporelles qui peuvent dérégler l'équilibre digestif et ainsi troubler la maîtrise de la continence anale.

Les causes médicales

Les causes de ces troubles peuvent survenir du fait de l'intervention d'événements tout à fait extérieurs. Certaines interventions chirurgicales ou événements peuvent affecter le sphincter (muscle circulaire situé autour d'un conduit digestif, et dont la contraction permet de fermer soit partiellement, soit totalement ce conduit), et ainsi provoquer une incontinence anale plus ou moins prononcée.

Les autres causes de l'incontinence anale

Dans les autres causes, on trouve certaines pathologies neurologiques (c'est à dire liées au système nerveux et donc essentiellement au cerveau) telles que le diabète, les accidents vasculaires cérébraux, ou encore la sclérose en plaques ; des chirurgies anales qui ont mal tourné ou qui ont des effets néfastes sur l'organisme (par exemple, une opération pour soigner des hémorroïdes) ; ou encore des malformations congénitales.
Il y a un dernier cas, plus malheureux, où l'incontinence accompagne une pathologie plus grave, telle qu'un cancer ou un prolapsus du rectum (c'est lorsque ce dernier sort légèrement de l'anus).

Dans la grande majorité des cas (sauf cancer ou autre pathologie incurable), l'incontinence anale peut être soignée, avec des médicaments, une rééducation ano-périnéale, ou le pacemaker (neuromodulation) qui est utilisé pour l'incontinence urinaire et qui pourrait bien être étendu à l'incontinence anale.

D'autres articles à lire sur l'incontinence anale

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires