Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

Les fêtes de fin d'année

Contrairement à une idée reçue longtemps trop souvent, les seniors sont souvent plus raisonnables au volant que les autres usagers et ils provoquent moins d'accidents. Toutefois, ils doivent prendre quelques précautions pour conduire en toute sécurité le plus longtemps possible.

L'évaluation de l'aptitude physique à la conduite

Lorsqu'on vieillit, on est confronté à une baisse de sa vue ainsi qu'à un allongement de la durée de ses réflexes et on peut être conduit à prendre des remèdes qui sont incompatibles avec la conduite. En conséquence, si vous vous sentez moins à l'aise au volant, il est recommandé de consulter votre médecin et d'en parler avec lui. Il vous conseillera certainement de rencontrer un ophtalmologiste pour que celui-ci effectue un bilan de votre vue et pour qu'il modifie votre correction visuelle si cela est nécessaire. En outre, il cherchera à détecter toute pathologie qui pourrait affecter votre aptitude à la conduite. Ces examens médicaux vous permettront de savoir dans quelle mesure vous pouvez conduire votre voiture sans risque.

D'autre part, si vous prenez des médicaments, vérifiez leur notice pour vous assurer du fait qu'ils ne constituent pas une contre-indication à la conduite. En effet, certains remèdes provoquent une somnolence et il faut éviter de conduire après les avoir absorbés. Il en est de même si vous bénéficiez de soins fatigants comme c'est le cas d'une séance chez le dentiste au cours de laquelle vous subissez une ou plusieurs anesthésies locales.

Les précautions à prendre pour conduire

Dans la mesure du possible, il faut éviter de conduire si l'on se sent fatigué. En outre, il convient de prendre le volant après avoir pris un repas léger excluant évidemment toute consommation d'alcool. Il faut aussi éviter de faire de trop longs voyages en voiture. Toutefois, si vous devez faire plusieurs centaines de kilomètres, faites des pauses régulières et arrêtez-vous immédiatement si vous ressentez un quelconque signe de baisse de vigilance. Ainsi, si vous avez les yeux qui piquent ou si vos paupières vous semblent lourdes, un arrêt urgent s'impose.

D'autre part, il faut éviter si possible de conduire la nuit ou dans des conditions stressantes. Il vaut donc mieux faire son trajet à un moment de faible trafic.

L'entretien des connaissances

Sachez que la Prévention routière organise régulièrement des stages qui permettent aux seniors d'être régulièrement informés des nouvelles dispositions du Code de la route et de réviser leurs connaissances pratiques. Ainsi, ils peuvent constituer une occasion de s'entraîner à faire des manœuvres délicates tels qu'un créneau, un dépassement ou la traversée d'un sens giratoire
Ces stages sont organisés dans les principales localités françaises par les comités départementaux de la Prévention routière.

En suivant ces recommandations, vous serez nettement plus à l'aise au volant de votre voiture et vous évitez les risques liés à de mauvaises conditions de conduite.

Vous aimez cet article ? Votez !
9/10 (1 vote)
Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires