Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

La consultation chez l'urologue pour les hommes

Une consultation normale chez un urologue, à cause d’une incontinence urinaire, se déroule suivant un ordre chronologique bien déterminé. Bien préparer la rencontre aide le chirurgien à poser un bon diagnostic. Et c’est à la suite de certains examens que le docteur peut vous orienter vers le traitement adéquat.

L’étape de préparation de la consultation

Afin d’aider le spécialiste dans son travail, vous devez vous préparer à la visite. À cet effet, commencez par examiner votre état psychologique à la perspective du déplacement. Le stress constitue par exemple un élément susceptible d’influer négativement sur les discussions avec l’urologue. Travaillez donc à l’éliminer en vous convainquant du caractère ordinaire de la consultation. Dites-vous que le thérapeute recevra des dizaines de personnes comme vous afin d’intégrer l’idée que votre cas n’est pas si exceptionnel.
En dehors de la préparation psychologique, recherchez et gardez à portée de main tous les documents relatifs à d’éventuels traitements déjà effectués. Faites le point sur vos habitudes de miction, à savoir le nombre de fois que vous urinez par jour, la quantité de boissons que vous prenez, etc.

Les échanges avec le spécialiste sur l’affection

La première phase de la consultation consiste en une discussion approfondie avec le praticien. Cette phase de questions/réponses permettra d’identifier la nature du trouble. Est-ce une incontinence par regorgement ou par effort ? Les premiers échanges de paroles le feront savoir. Le spécialiste cherchera de même à savoir si le jet d’urine se révèle fort ou faible. Il vous fera indiquer si vous êtes obligé d’exercer une pression sur vos muscles abdominaux pour faire sortir l’urine. Vous levez-vous à maintes reprises pour vous soulager pendant la nuit ? Vous devez le préciser au spécialiste.

Les examens complémentaires possibles

Les discussions avec le chirurgien seront suivies de quelques examens. Il réalisera dans un premier temps un ECTU (Examen cytobactériologique des urines). Cela permettra de savoir si l’origine de l’incontinence est une infection. La cystoscopie vésicale constitue une autre technique d’investigation que le chirurgien peut essayer. Avec un fibroscope pourvu d’une caméra à son bout, il procédera à un examen de l’urètre et de la vessie. Ce procédé montrera si la voie d’écoulement de l’urine se trouve engorgée. Pour être certain que la cause de l’énurésie réside ou non dans un processus de regorgement, une débitmètrie s’avère indispensable. En cas de nécessité, le chirurgien recourra à un bilan uro-dynamique complet. Cette éventualité s’impose lorsque l’incontinence se manifeste par le besoin urgent et répété d’uriner.

Au terme de la consultation et aux résultats des différents examens effectués, le chirurgien vous fixera sur le traitement qui convient le mieux à votre cas particulier.

D'autres article sur le sujet

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires