Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

Le sphincter vésical : dysfonctionnements

Parlons un peu d'anatomie. Parmi tous les muscles du corps, certains ont une forme particulière liée à leur fonction : les sphincters. Ainsi la bouche, l'orifice supérieur de l'estomac, la pupille, etc. possèdent des sphincters.

Certains sphincters se contractent et se relâchent sous notre volonté (la bouche par exemple) tandis que d'autres sont soumis à un automatisme géré par notre système nerveux appelé le système nerveux parasympathique. C'est en somme le système qui régule les automatismes primaires de notre corps : comme notamment le fait d'éliminer les excréments.

Le sphincter vésical en temps normal

Celui qui nous intéresse est le sphincter vésical. Pour donner une image à son rôle, nous appellerons ce muscles « les vannes » de sortie de l'urine stockée dans la vessie.

Dans un fonctionnement normal, ce sphincter sait gérer les émissions d'urine. Ainsi notre cerveau averti par une alerte transmise par le système nerveux sait que notre vessie est pleine et nous avons le temps de nous mettre en situation d'uriner. Alors notre cerveau, soumis à notre volonté, envoie l'ordre au sphincter vésical de se décontracter. Et notre vessie se vide.

Un sphincter vésical dysfonctionnel

Le sphincter vésical est décrit dysfonctionnel lorsqu'il n'assure plus sa fonction mère : retenir l'urine. Il peut alors subir des perturbations qui se traduisent par un relâchement involontaire d'urine. Cela peut être du à un mauvais envoi de message nerveux : le cerveau lui "dit" de se décontracter sans que la personne n'ait conscience de ce message.

Mais le sphincter peut connaître un affaiblissement. Il s'agit d'un muscle, et par conséquent, il a besoin de tonus pour fonctionner. Il peut subir une distension importante et perdre toute sa capacité à se contracter. Il est en permanence affaibli et ne contient plus l'urine.

Les causes du dérèglement sphinctérien

Ce mécanisme physiologique normal peut se dérégler si le sphincter vésical a perdu ses capacités de se contracter. A cela plusieurs causes possibles :

  • conséquences d'une grossesse et d'un accouchement
  • diverses maladies de la prostate suscitant son inflammation
  • vieillissement des tissus lié à l'âge
  • infections urinaires
  • diverses pathologies neurologiques et hormonales

Et c'est alors une quasi impossibilité de réguler ses flux d'urine dans les circonstances de la vie quotidienne, de nuit comme de jour. Un rire, une pratique sportive, des éternuements suffisent à susciter un écoulement d'urine. Si vous souffrez de fuites d'urine, n'hésitez pas à en parler à votre médecin, des solutions existent...

D'autres articles sur le système urinaire

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires