Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

L'énurésie chez l'adulte

On a tendance à croire que le pipi au lit concerne les enfants et adolescents. Certes, cette affection concerne 10% des enfants et plus particulièrement les garçons mais ce phénomène touche aussi les adultes. En effet, bien que cette affection soit taboue, des études avancent que de 2 à 3% de la population serait touchée. Afin de mieux vivre avec l'énurésie et de la combattre, il est nécessaire d'en connaître les causes.

Qu'est-ce que l'énurésie adulte ?

L'énurésie est une affectation qui se caractérise par des mictions nocturnes, involontaires, incontrôlées et répétées. En clair, l'adulte touché par l'énurésie fait pipi au lit. Le terme d'énurésie peut être attribué dès l'âge de 5 ans, âge auquel l'enfant contrôle son sphincter vésical. On parle d'énurésie adulte dès l'âge de 15 ans.

Les causes de l'énurésie adulte

En matière de pipi au lit chez l'adulte, les causes sont multiples et variées. Une cause principale vient de l'hérédité. En effet, avoir un parent qui a souffert ou souffre d'énurésie vous donne 70% « de chance » d'être touché à votre tour. Si ce sont les deux parents, ce taux augmente à 77%.

Si vous souffrez d'énurésie mais qu'il ne s'agit pas d'une affection héréditaire, il se peut qu'elle résulte d'un traumatisme psychologique.

Autre piste : l'énurésie peut être liée à un trouble physique comme une infection urinaire, une vessie trop petite, du diabète ou encore un dérèglement hormonal qui gère la sécrétion de l'urine par exemple. Les causes sont nombreuses, pour avoir un diagnostic clair et précis, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou un spécialiste de type urologue. Il vous prescrira un traitement contre l'énurésie adapté.

Des causes et des conséquences psychologiques

Des troubles du sommeil peuvent entraîner un dérèglement des cycles urinaires. Dans ce cas, il faut traiter le problème à la source en réparant le sommeil sera plus constructif que de traiter l'incontinence elle-même. Pensez notamment à l'hypnose. Le temps que la thérapie porte ses fruits, vous pouvez utiliser des protections type couche culotte ou changes complets.

D'autres problèmes psychologiques affectent aussi le bon fonctionnement vésical. La dépression, la peur ou un mal être quelconque dans la vie de tous les jours peuvent en faire partie. La honte et la baisse de l'estime de soi peuvent elles aussi entrer en compte et créer un véritable cercle vicieux avec l'énurésie. Il faut donc avant tout dédramatiser !

Dans ces cas-là, et si le problème est persistant (aucune amélioration malgré l'attitude relativiste de dédramatisation), une solution médicamenteuse peut être envisagée. En plus de l'oxybutinine citée précédemment, la desmopressine peut être prescrite. Enfin et seulement pour les adultes, des anti-dépresseurs peuvent se révéler efficaces.

D'autres articles sur l'énurésie

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires