Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

Les fuites urinaires chez la femme

Les femmes sont plus touchées par l'incontinence urinaire que les hommes. Ceci pour une raison anatomique tout d'abord : les hommes possèdent un système de continence et un sphincter strié plus puissant que les femmes. L'accouchement, la ménopause viennent aussi affaiblir les muscles du plancher pelvien qui maintiennent l'urètre fermé. Cependant, l'incontinence urinaire chez la femme et loin d'être une fatalité...

Distinguer l'incontinence urinaire des fuites occasionnelles

Les fuites urinaires chez les femmes ne sont pas toujours synonymes d'incontinence. Une fuite urinaire ne veut pas dire incontinence totale, il s'agit d'un simple écoulement ponctuel de quelques gouttes d'urine. L'incontinence quant à elle résulte d'une incapacité à retenir une miction plus importante. En effet, si 10% des femmes présentent une incontinence réelle, ce sont 50% des femmes qui subissent des fuites urinaires occasionnelles.

Les fuites urinaires occasionnelles peuvent survenir lorsque l'on pratique une activité physique, lorsque l'on tousse, que l'on éternue ou que l'on se mouche. Dans ces cas de figure, les pertes urinaires sont assez faibles et surtout elles ne sont pas fréquentes. Elles ne sont pas non plus systématiques. Il convient donc de ne pas s'alarmer.

Dans le cas où ces petites fuites se répètent et commencent à prendre du terrain, il convient de consulter son médecin ou son gynécologue.

Incontinence urinaire : comment la dépister ?

Si vous décidez d'en parler à votre médecin, celui-ci vous fera faire alors un petit dépistage d'incontinence urinaire. Comment se déroule cette consultation ? Tout d'abord, il commencera par une série de questions afin de mieux cerner le souci. Répondez-y en toute franchise et n'hésitez pas à aborder tous les détails nécessaires. Bien que cela puisse être ressenti comme un moment légèrement gênant, il est vraiment important que vous puissiez en parler à un professionnel. Il vous aidera à guérir ce trouble.

Voici donc les sujets sur lesquels votre médecin vous questionnera :

  • antécédents médico-chirurgicaux (diabète, obésité, tabagisme, bronchite chronique, constipation chronique, infections urinaires, ménopause)
  • questionnaire sur les fuites subies (date d'apparition, mode d'évolution, circonstance de survenue, importance des fuites...)
  • questions sur les boissons que vous avez l'habitude de boire
  • questions sur votre accouchement et ses circonstances (épisiotomie, déchirure, forceps...)
  • les éventuels traitements déjà entrepris contre cette incontinence (rééducation, traitement médical ou chirurgical).

Une fois ce questionnaire terminé, s'en suit un examen des urines. S'il s'agit d'une infection des urines, le diagnostic est posé sinon, un examen clinique est à envisager.

L'important est donc d'en parler à votre médecin. En effet, il peut s'agir de simples fuites urinaires ou d'incontinence mais pour le déterminer, l'avis d'un spécialiste est nécessaire.

D'autres articles à lire sur l'incontinence chez la femme

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires