Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

L'incontinence urinaire par impériosité

L'incontinence par impériosité est caractérisée par des fuites urinaires incontrôlées. Le deuxième nom de l'incontinence par imperiosité est "l'hyperactivité vésicale". Les patientes atteintes de ce trouble, doivent immédiatement uriner et ne peuvent s'en empêcher. La fuite urinaire est accompagnée, voire précédée, d'une envie urgente d'uriner. Les mictions sont généralement aussi fréquentes en journée que pendant la nuit.

L'hyperactivité vésicale est une irrémédiable envie d'uriner qui se doit d'être assouvie, au risque de ne pas pouvoir attendre... Ce type d'incontinence touche davantage les femmes.

Mécanisme de l'incontinence par impériosité

La vessie est fermée par un sphincter urétral qui empêche les fuites urinaires, en temps habituel. En cas d'incontinence par impériosité, ce sphincter est soumis à une trop forte pression. La vessie se contracte anormalement durant le remplissage et exerce une pression. L'urine peut alors sortir par l'urètre sans que la patiente n'en soit consciente.

La cause de cette contraction anormale provient d'une réaction nerveuse. Le nerf parasympathique, responsable des mécanismes automatiques du corps (respiration, battement du cœur, etc...), envoie en temps normal des molécules d'acétylcholine de façon consciente. Ces molécules engendrent par la suite une contraction de la vessie totalement voulue.

Chez une personne souffrant d'incontinence, le contrôle de la libération d'acétylcholine n'existe pas. La personne n'a pas conscience de la contraction de sa vessie et la miction a lieu sans qu'elle n'ait eu le temps de comprendre ce qu'il se passe.

La personne reste consciente de son envie d'uriner, mais n'est pas maître de sa vessie, il ne contrôle aucunement ses contractions.

Conséquences de l'incontinence par impériosité

Les femmes atteintes de ce type d'incontinence sont soumises à des contraintes quotidiennes très lourdes. Le contrôle de la vessie n'est plus possible. Les femmes qui souffrent d'incontinence par impériosité sont soumises à des mictions fréquentes, impromptues, à tout moment de la journée. Cela peut survenir n'importe quand : que la vessie soit pleine ou non.

Ces femmes doivent alors adapter leur protection pour éviter tout incident gênant. En général, on leur prescrit une protection efficace et avec une capacité d'absorption très forte. Les changes complets sont pour cela une sécurité absolue.

Sur le plan psychologique, une femme atteinte de ce type de trouble peut vite se renfermer sur elle-même. Il y a une perte évidente de confiance en soit, car ne plus pouvoir avoir de contrôle sur son corps est une expérience terriblement traumatisante.

D'autres articles à lire sur l'incontinence chez la femme


Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires