Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

L'incontinence urinaire par impériosité

L'incontinence par impériosité est due à des contractions vésicales involontaires. On peut considérer l'incontinence par impériosité comme une incontinence par urgenterie. L'incontinence par impériosité / urgenterie provoque des envies soudaines et irrépressibles d'uriner. Les fuites provoquées par l'impériosité sont souvent faibles mais peuvent intervenir à de nombreuses reprises dans la journée. Ce type d'incontinence touche aussi bien les femmes que les hommes.

L'incontinence urinaire par impériosité, c'est dû à quoi ?

L'incontinence par impériosité est due à une hyperactivité de la vessie. Lorsque la vessie est en phase de remplissage, elle se contracte, ce qui engendre une légère fuite urinaire. Ces contractions sont totalement involontaires, la vessie est prise de spasme qui implique une légère perte d'urine. En effet, les pertes d'urine sont généralement faibles mais c'est leur fréquence qui peut être pénible. Les contractions de la vessie peuvent survenir à n'importe quel moment.

Et au quotidien ?

Dans la vie de tous les jours, l'incontinence urinaire par impériosité est assez handicapante : la personne touchée ressent très régulièrement des envies d'uriner et bien souvent, n'a pas le temps d'aller jusqu'au toilettes afin d'uriner.

Face à cette situation, il est nécessaire de s'équiper d'une coquille pour homme, spécialement conçue pour l'anatomie masculine et performante pour les petites fuites urinaires...

Les traitements

En cas d'incontinence urinaire par impériosité, il est nécessaire de consulter votre médecin traitement qui évaluera votre degré d'incontinence et la gêne ressentie. Il pourra vous guider vers des spécialistes qui prendront en charge la partie « traitement ».

Plusieurs solutions peuvent vous êtes proposées, notamment :

  • Un traitement comportemental associé à la rééducation périnéo-sphinctérienne. Ce traitement vise à adapter la consommation de boissons et à reprogrammer les mictions pour réduire progressivement les allers et retours aux toilettes.
  • Un traitement par médicaments qui peut être proposé en premier lieu ou après un éventuel échec du traitement comportemental.
  • En cas d'échec des deux traitements ci-dessus, un traitement chirurgical peut être proposé. Ces traitements nécessitent l'avis d'un urologue ou d'un gynéco-obstétricien... Parlez-en à votre médecin, différentes techniques existent...

L'incontinence urinaire par impériosité est bien souvent cachée. Cependant, en parler à votre médecin est le premier geste à faire. Vous pourrez, avec lui, établir un diagnostic plus précis, identifier la cause et le traitement adéquat.

D'autres articles à lire concernant l'incontinence chez l'homme :

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires