Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

Incontinence anale : les facteurs de risque

L'incontinence anale peut avoir plusieurs causes selon le type d'incontinence. Nous allons aujourd'hui nous concentrer sur les différents facteurs qui peuvent entraîner un dysfonctionnement anal. Nous en avons identifié trois, les plus importants, mais sachez qu'il existe des multitudes de facteurs à risque dans le cadre de l'incontinence anale.

Penchons nous sur le déroulement d'un accouchement, sur les traumatismes qui peuvent entraîner un problème et sur l'hygiène de vie, qui joue un rôle prépondérant en ce qui concerne la digestion.

Le facteur accouchement

L'accouchement, annonciateur d'une nouvelle vie, aussi merveilleux soit-il, reste tout de même pour la femme un traumatisme obstétrical. Le corps subit de lourd changement pendant la grossesse, et implique un travail très dur pendant la naissance de l'enfant. Il faut alors laisser au corps de la femme le temps de se remettre de ses lésions.

Et parfois, pendant le travail, certains gestes peuvent entraîner des traumatismes musculaires responsables d'incontinence urinaire, ou fécale. En effet, la pratique de l'épisiotomie (incision dans le périnée pour aider à sortir le bébé) peut causer chez la femme un affaiblissement musculaire et entraîner une incontinence anale. Il en va de même pour la césarienne, une intervention chirurgicale dans le bas ventre cause cet affaiblissement.

Si l'accouchement traîne en longueur, cela peut aussi avoir une incidence. Le bébé, qui essaye de sortir, fatigue les muscles environnant, les distend et les affaiblit. La femme perd alors le tonus et sa capacité sphinctérienne à retenir les matières fécales.

Les traumatismes divers

Hormis le traumatisme de l'accouchement, il existe d'autres accidents qui peuvent venir perturber la continence anale. il peut s'agir de maladies diverses : un cancer, ou une tumeur. Mais il peut aussi s'agir de troubles neurologiques qui peuvent survenir à n'importe quel moment : AVC, diabète, sclérose en plaque...

Des malformations congénitales ou des épisodes hémorroïdaires peuvent impliquer une intervention chirurgicale au niveau du rectum. Des actes chirurgicaux proches des sphincters peuvent les affaiblir également.

Une mauvaise hygiène de vie

Une mauvaise hygiène de vie comme la surconsommation de tabac, de drogues ou d'alcool, peut entraîner des troubles de la digestion. Tous ces éléments jouent un rôle nocif sur le transit : il peut soit le ralentir fortement, soit le dérégler totalement. Vous pouvez alors être sujet à des diarrhées, ou à des constipations sévères.

Egalement, peut entrer en jeu une mal-nutrition, le corps n'arrive pas à bien digérer certains aliments et cela peut causer également des diarrhées ou des constipations. Veillez bien à votre transit pour ne pas être sujet plus tard à des épisodes d'incontinence anale.

D'autres articles à lire sur l'incontinence anale

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires