Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

Qu'est ce que l'incontinence ?

L'incontinence est un phénomène qui arrive a beaucoup de personnes (qu'elles soient âgées ou non) et qui reste malheureusement encore tabou. Cela concerne le plus souvent les fuites urinaires, mais aussi fécales.


Source : France 5 - Emission Allo Docteur

Que veut dire l'incontinence

Lorsqu'on ouvre un dictionnaire, la définition que l'on trouve par rapport à l'incontinence est : un manque de retenu ou perte de contrôle des sphincters (muscle en forme d'anneau qui ferme ou resserre un orifice du corps). Dans le cas de l’incontinence urinaire, comme son nom l’indique, il s’agira donc une fuite urinaire car on ne peut se retenir d'uriner et par rapport à l'incontinence anale, la définition revêt donc aussi bien l’incapacité à retenir les matières fécales, ainsi que les gaz.

Que signifie l'incontinence

D’un point de vue médical

L’incontinence, d’un point de vue médical, reste un trouble bénin, mais qui soulève parfois un problème sous-jacent plus important. En effet, cette affection que l’on retrouve sous plusieurs formes (cf. ci-après), peut permettre de détecter plusieurs types de maladies ou situations que tout le monde est susceptible de rencontrer un jour : infection urinaire, trouble de la prostate, affaiblissement musculaire due à un accouchement, une opération, voire des troubles neurologiques dans les cas les plus extrêmes.

D’un point de vue social

L’incontinence, d’un point de vue social, est un véritable tabou. Elle occasionne de la gêne pour la personne qui en est victime. Un trop grand nombre de personne ne connaît pas les causes véritables de ces troubles et auront parfois une réaction malvenue à l’encontre des personnes souffrantes. Ces personnes souffrant d'incontinence peuvent être confrontée à un mal être profond, elles auront parfois tendance à s’isoler, à perdre confiance en eux, à ne plus vouloir réaliser d’activité par peur de connaître un nouvel épisode d’incontinence…

Les différents types d'incontinence

Il y a plusieurs types d'incontinence. On connaît souvent l'incontinence urinaire, un peu moins l'incontinence 'fécale', car elle est plus tabou mais touche quand même près de 2 millions de Français. En ce qui concerne l’incontinence urinaire, voici les principales formes que l’on rencontre :

  • Le plus connu est l'incontinence urinaire à l'effort, qui se traduit par de petites fuites urinaires si la personne éclate de rire, si elle fait du sport ou encore si elle tousse. L'abdomen appuie sur la vessie qui se contracte et les sphincters urétraux ne sont plus en mesure de retenir l’urine.
  • Le type d'incontinence touchant plus particulièrement les enfants (mais aussi les hommes âgés et près d'un quart des fuites urinaires féminines) est celle appelée l'incontinence d'urgence, ou par urgenterie. Marcher, entendre de l'eau couler ou penser à uriner peut suffire à déclencher une fuite urinaire plus ou moins importante. C'est dû à une vessie dite 'hyperactive', qui entraîne un besoin d’uriner irrégulier, surprenant et involontaire.
  • Le type d'incontinence mixte est comme son nom l'indique un mixe entre les deux premiers types d'incontinence cités ci-dessus.

D'autres types d'incontinence existent telle que celle par trop plein (la vessie donne une sensation de « débordement »), l’incontinence fonctionnelle ou neurologique (soucis de connexions nerveuses du cerveau à la vessie, qui dérègle le rythme des mictions selon le degré d’atteinte).

Pourquoi l'incontinence

Qui est touché par l'incontinence ?

L'incontinence touche aussi bien les hommes que les femmes et même si la plupart du temps on entend parler de ce phénomène pour les plus de 40 ans, des jeunes femmes peuvent aussi en souffrir par exemple après un accouchement (fuite urinaire et/ou fécale, car le périnée a été trop sollicité pendant l'accouchement et a du mal à retrouver sa fonction première). L’incontinence peut également survenir chez des adolescents, et sera en général extrêmement mal vécue chez les personnes de cette tranche d’âge.

Quelles en sont les causes ?

Les causes qui peuvent conduire à l'incontinence, quel que ce soit le type, peuvent être une opération chirurgicales, un accouchement ou encore une maladie neurologique. Une infection urinaire peut aussi en être la cause (comme par exemple des cystites).

Comment commence l'incontinence

Les principaux facteurs déclencheurs sont : le diabète, la ménopause, l'obésité, le vieillissement, l'activité physique intense, la prise régulière de diurétique etc., mais l'excès de boissons à base de caféine, l'alcool, l'anxiété, les sédatifs et les médicaments tels que les antidépresseurs ou même stupéfiants peuvent conduire à l'incontinence.

Comment reconnaître les fuites urinaires

Il est souvent difficile de reconnaître et/ou d'admettre qu'on souffre d'incontinence. On peut penser qu'après un fou rire par exemple, s'être fait très légèrement 'pipi' dessus n'est qu'une conséquence normale. Ainsi, les 'contractions' provoquées sur le muscle de la vessie nous fait uriner ni plus ni moins. Afin de reconnaître si l’on souffre bien de fuites urinaires, l'idéal est de prendre en compte les causes et les facteurs ci-dessus énumérés mais aussi de comment vous vivez cette légère fuite, si vous vous sentez très gêné(e) et voyez que ça se reproduit, il faut alors consulter un médecin afin de s'assurer que ce n'est rien ou au contraire demander un traitement.

L'incontinence touche une bonne partie de la population, âges et sexes confondus, malgré cela il ne faut pas en avoir honte car vous aurez peur de consulter, le problème persistera et vous aurez tendance à vous retrouver isolé(e). Le premier pas dans ce problème de santé assez commun est de consulter un médecin qui vous proposera des traitements. Vous pouvez aussi utiliser des protections contre les fuites urinaires qui se veulent de nos jours plus discrets et mieux adaptés. Enfin en prévention, n'hésitez pas à faire des exercices pour muscler la zone pelvienne et le périnée, aidé et/ou conseillé par un kinésithérapeute ou un médecin.

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires