Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

Incontinence et départ en vacances

L'incontinence légère touche de très nombreuses personnes, hommes et femmes de tout âge. Souvent, les victimes d'incontinence ne peuvent quitter leur domicile en toute tranquillité, les fuites sont parfois inévitables. Parcourir un long trajet pour rejoindre un lieu de vacances devient infaisable sans qu'il n'y ait de fuite, cela témoigne d'une gêne extrême. Comment faire pour profiter des vacances, oublier ses tracas et gérer l'incontinence pendant la route ? Faisons le point !

Se préparer avant le départ

Prenez rendez-vous chez votre gynécologue ou chez l'urologue une ou deux semaines avant votre départ, pour discuter avec votre médecin de solutions. Le médecin vous prescrira certainement une quantité suffisante de médicaments ou de protections pour le trajet et la durée de votre séjour. Vous serez aussi informé(e) des précautions que vous devriez prendre durant le trajet.

N'oubliez pas non plus de faire vos bagages intelligemment ! Emportez une quantité suffisante de lingettes jetables, coquilles et autres changes. Par mesure de précaution, emmenez des vêtements de rechange. Mettez-les dans un sac que vous pourrez garder à portée de main plutôt que dans votre valise. Glissez dans votre bagage à main des médicaments suffisant pour le trajet et le séjour. Pour les longs trajets, privilégiez les couches pour adultes : une référence en matière de protection contre l'incontinence.

Il est important de vous hydrater tout au long de la route, surtout si vous partez en été. Prenez des quantités d'eau minimales afin de rester hydraté, et faites le plus de pause dans les aires d'autoroute si vous voyagez en voiture. Le train, l'avion ou le bateau sont équipés en conséquence, n'hésitez pas à aller aux toilettes dès que vous en ressentez le besoin.

Il est primordial de boire 1,5L d'eau par jour, même si vous souffrez d'incontinence.

S'adapter une fois sur place

Toutefois, vous devez mettre en œuvre des mesures d'adaptation selon les circonstances. Si vous pratiquez des techniques des traitements comportementaux (tels que la rééducation périnéale) pour traiter l'incontinence, il n'est pas recommandé de les éliminer totalement de votre programme, mais de les réduire à leur minimum.

Buvez suffisamment de liquide pendant la journée (1,5 à 2 litres), mais abstenez-vous de boire deux ou trois heures avant le coucher. Mangez sans culpabiliser pendant les vacances, toutefois, n'abusez pas de certains aliments et boissons qui irritent la vessie tels que le chocolat, la caféine, les épices, etc.

En suivant ces quelques conseils, vous serez en mesure de profiter de votre voyage et séjour sans vous soucier de votre incontinence !

Vous aimez cet article ? Votez !
7/10 (1 vote)
Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires