Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

L'incontinence mixte

L'incontinence mixte qui consiste en une perte incontrôlée d'urine, liée à l'effort et à l'instabilité vésicale associés n'est pas considérée comme une maladie. Il s'agit d'un trouble physique. Une situation vécue comme un lourd handicap et que l'on tente de cacher, désespérément. La majorité des personnes affectées préfère ne pas en parler, considérant son mal-être comme une honte. Elle passe ainsi à côté des traitements et des protections de plus en plus élaborés pour l'aider dans son quotidien.

Déceler pour mieux soigner l'incontinence mixte

Le nombre d'hommes concernés par l'incontinence mixte est impressionnant. On considère que 3 à 5 % des hommes connait des problèmes d'incontinence urinaire après quarante ans. L'âge est un facteur important dans le développement de ces troubles physiques qui s'aggravent après 60 ans. L'incontinence mixte accumule incontinence à l'effort et l'instabilité vésicale, c'est-à-dire qu'il y a contractions désordonnées de la vessie, engendrant les fuites ou une envie insoutenable et irrépressible d'uriner. Ces incidents peuvent survenir le jour et la nuit, laissant le sujet atteint, dans un état de frustration. Pourtant, le fait d'en parler permettrait d'en finir avec les tabous. Les personnes diabétiques, ayant des antécédents neurologiques ou la maladie d’Alzheimer peuvent développer ces troubles physiques.

En pratiquant des analyses d'urine ou en effectuant une échographie vésicale, il est possible de déceler les causes et le type d'incontinence. Les solutions peuvent être apportées pour freiner les pertes incontrôlées d'urine. Le traitement qui est dispensé dépend des causes. La démarche la plus recommandée est la rééducation par des exercices qui vont renforcer les muscles pelviens et la contraction du périnée. Les traitements sont souvent liés à l'association de la sérotonine et de l'adrénaline, des molécules libérées par les neurones pour transmettre des messages au cerveau dans un but thérapeutique. Il s'agit d'une solution en cours d'amélioration. En cas d'incontinence mixte, il est conseillé de continuer à boire beaucoup d'eau afin d'éviter les infections urinaires. Ce qui ne ferait qu'aggraver la situation. Les stimulants, café, alcool ou épices sont à proscrire.

Des solutions confortables à l'incontinence mixte

Des problèmes cutanés ou des infections liées aux mauvaises conditions d'hygiènes sont fréquentes en cas d'incontinence, notamment si les sujets sont âgés et ont une mobilité réduite. Evidemment, aujourd'hui, les protections sont équipées de système de contrôle des odeurs. Les matières utilisées sont plus fines et bien aérées. Parmi les dernières innovations, on retrouve le sphincter artificiel externe. L'objet se positionne sur le pénis, obstruant l'urètre jusqu'à ce que le besoin d'uriner soit manifeste. Les personnes qui exercent encore une activité trouvent également du confort avec l'étui pénien qui s'enfile tel un préservatif et qui est relié à une pochette fixé à la jambe. La discrétion est assurée.

Le stress peut provoquer des troubles tels que l'incontinence urinaire mais le facteur le plus aggravant c'est la frustration que cela engendre en raison du blocage des personnes qui n'osent pas en parler. L incontinence mixte c'est avant tout un problème social, hygiénique qui nécessite une prise en charge adaptée à chaque cas.

D'autres articles complémentaires

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires