Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

Infographie : le tabou de l'incontinence

En France, et ailleurs dans le monde, l’incontinence est un sujet extrêmement tabou. Et pourtant, ce type de maladie et de handicap n’est pas si étranger. Les personnes souffrant d’incontinence ne sont pas des cas rares. Il est important de comprendre que ce mal ronge plusieurs personnes en France, beaucoup plus qu’on ne le croit. 1 femme sur 3 connaît des épisodes de fuite urinaire. S’agit-il uniquement des femmes ? Et bien non, les hommes aussi en pâtissent, à raison de 1 homme sur 10 en France. Les chiffres sont la preuve qu’il faut aujourd’hui lever le tabou sur ces troubles.

l'incontinence est un sujet tabou

Tous nos conseils dans le guide de l'incontinence.

L’incontinence : un handicap complexe

L’incontinence est une maladie complexe. On peut la trouver sous différentes formes, selon différents degrés de gravité, et elle a surtout plusieurs causes. Dans l’opinion publique, l’incontinence est signe de sénilité, de vieillesse. Or, cela n’est qu’une facette de celle-ci.

Les personnes qui sont incontinentes peuvent tout aussi bien être :

  • Des jeunes mères qui ont accouché récemment
  • Des hommes jeunes qui ont une activité sportive trop intense
  • Des adolescents atteints d’énurésie nocturne
  • Un homme de 50 ans atteint de troubles de la prostate
  • De jeunes personnes atteintes de troubles neurologiques

L’incontinence peut survenir à toutes les étapes de la vie. A cela, plusieurs raisons :

  • Une mauvaise hygiène de vie : l’abus d’alcool, l’abus de tabac, d’excitants comme la caféine, la théine, les boissons énergisantes, etc., ont de graves répercussions sur les reins et la vessie.
  • Un surpoids : une surcharge pondérale entraîne des faiblesses musculaires sur le plancher pelvien et empêche les sphincters vésicaux de retenir l'urine.
  • Le manque ou l’excès d’activité sportive : L'un comme l'autre peut entraîner une faiblesse musculaire, par manque de pratique, ou à cause des efforts trop intense.
  • Des troubles neurologiques : attention, un trouble neurologique n’induit pas la sénilité. Il s’agit de problèmes dans les connexions nerveuses, qui sont parfois tout à fait indépendantes
  • Des interventions chirurgicales lourdes : accouchement ou tout autre type d’opération autour de l'appareil vésical ou digestif.
  • L’âge : ménopause, diminution du tonus musculaire et des connexions neurologiques dysfonctionnelles
  • Maladies diverses : Le cancer de la prostate, notamment. La tumeur compresse les uretères, les sphincters, la cavité vésicale, et entraîne des troubles de la miction.

Comprendre l’incontinence pour aider

Il est important de bien distinguer toutes ces causes pour comprendre l’incontinence, et ne pas porter de jugement hâtif sur la personne qui en souffre. L’incontinence est un vrai handicap au quotidien, et une source de gêne extrême du fait du regard porté sur cette maladie.

Il existe un certain nombre de préjugés autour de l’incontinence, et qui entraîne chez les personnes un manque de confiance en soi. Les hommes ont l’impression de perdre une partie de leur virilité car ils ne sont plus « capables » de se contenir. Les femmes ont l’impression de voir leur féminité s’effacer, sont gênée au quotidien, leur intimité est entravée…

Pourtant, ces personnes sont loin d’être seules, et l’incontinence n’est plus une « fatalité ». Il est temps de porter un autre regard sur l’incontinence, car de nombreuses solutions existent désormais pour pallier à ce problème. Des solutions médicamenteuses, des protections urinaires (changes complets, couches adultes, coquilles pour les hommes, ...), des alèses spécifiques, des opérations chirurgicales.

À savoir : il existe des prises en charge pour le remboursement des frais médicaux engendrés.

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires