Un conseil, un renseignement
03 21 99 20 76
du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/17h

Traitements pour incontinence due à une hyperactivité vésicale

L’hyperactivité vésicale se constate aussi bien chez la femme que chez l’homme, surtout chez les seniors. Elle est cause d’incontinence urinaire. Il existe plusieurs sortes de traitements pour la soigner. Avant de les aborder, il est nécessaire de définir les concepts en question et d’évoquer les causes probables de cette maladie.

L’incontinence urinaire par hyperactivité vésicale

L’hyperactivité de la vessie est évoquée lorsque, de façon incontrôlable, la vessie doit se contracter pour expulser l’urine. Ce sont des envies pressantes d’urine ou impériosités qui se manifestent et le patient a des difficultés à se retenir. Il s’agit des fuites. Elles sont le plus remarquables la nuit, en position couchée. L’hyperactivité vésicale peut être due soit à une infection urinaire, un calcul dans les voies urinaires, une inflammation vaginale, soit à une maladie neurologique. Les traitements possibles de cette affection sont entre autres :

Adoption d’une bonne hygiène alimentaire

Une personne souffrant d’hyperactivité vésicale doit réduire sa consommation de caféine et des boissons caféinées, surtout le soir, limiter l’alcool, le tabac, chercher à perdre du poids et boire souvent de l’eau, du jus de pomme ou de raisin pour favoriser la fonction vésicale.

Techniques comportementales (rééducation)

Les exercices de Kegel revêtent une très grande importance dans la résolution de ce problème. Ils sont très conseillés pour vous aider à retrouver la forme au niveau du plancher pelvien. Le biofeedback et la rééducation de la vessie sont aussi à prendre en compte. En outre, il est nécessaire de prendre l’habitude d’uriner avant de se coucher et de faire régulièrement des activités physiques.

Traitements médicamenteux

Il existe une multitude de prescriptions médicales pour le traitement de l’incontinence urinaire due à une hyperactivité vésicale. Selon votre pays d’appartenance, des médicaments sont approuvés et autorisés ou non. Il est crucial qu’à ce stade, vous consultiez votre médecin traitant pour décider ensemble de la meilleure option. Vous pourrez alors réduire vos accidents urinaires et traiter l’envie pressante d’uriner. Toutefois, la majorité des traitements médicamenteux proposés sont destinés à agir sur le muscle vésical et sont à base d’oxybutunine, une molécule de la classe des anticholinergiques.

Intervention chirurgicale

Une intervention chirurgicale est le dernier recours en cas d’incontinence urinaire. Elle n’est envisagée que lorsque tous les traitements que vous avez essayés jusque-là n’ont pas donné satisfaction. Cette intervention est nommée une neuro-modulation. Un pacemaker contre l’incontinence. Il permettra d’augmenter la capacité de la vessie à retenir l’urine. C’est un dispositif électronique mis dans la partie inférieure de la colonne vertébrale et qui l’aide à réguler les nerfs qui contrôlent les muscles vésicaux.

Consulter notre guide dédié à la vessie hyperactive pour en savoir plus.

Vous aimez cet article ? Votez !
10/10 (1 vote)
Un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Modifier mes informations
Veuillez saisir votre email. Après validation vous recevrez un mail contenant la marche à suivre pour modifier vos informations
IMPORTANT : les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires