Les pertes anales blanches

Les conséquences d'une incontinence temporaire ou permanente peuvent être multiples. Concernant la zone anale, certaines écoulements du fait de leur aspect blanchâtre sont susceptibles d'inquiéter celles et ceux qui en souffrent tout en les gênant dans leur vie quotidienne. On appelle ces troubles fonctionnels les « pertes anales blanches » et elles concernent aussi bien les hommes que les femmes et de tous âges. Faisons le tour de la question :

Les causes

Généralement bénignes, ces pertes anales - glaires, suintements, liquides d'aspect graisseux, écoulements semi-liquides - sont des symptômes liées à des troubles variés du tube digestif - prolapsus hémorroïdaire, atrophie de la muqueuse, troubles des conduits de la bile, etc. - mais aussi en cas de dérivation digestive après une intervention chirurgicale. De plus la prise de certains types de médicaments, par exemple des traitements antidiarrhéiques, antifongiques, antibiotiques, peut favoriser la production de selles blanches. En outre, l'âge avancé des personnes concernées, du fait du relâchement des tissus et du sphincter anal, peut être un facteur favorisant.
Si une très grande majorité des cas relèvent de dysfonctionnements bénins, il est prudent de consulter un médecin afin qu'il pose un diagnostic et prescrive, en cas de doute, des examens complémentaires.

Comment y remédier ?

Ces troubles souvent passagers cesseront après traitement de la pathologie si celle-ci peut l'être. Dans les cas contraires, et en présence d'une incontinence persistante, ils seront permanents. Dans toutes les hypothèses, la pose d'une protection jetable pourra pallier la gêne que peuvent susciter ces pertes anales blanches dans la vie quotidienne.

D'autres articles à lire sur l'incontinence anale